Valeurs

Le bouddhisme, le végétarisme, la culture rasta.

Notre philosophie est le bouddhisme de la tradition tibétaine, le XIV Dalai Lama Tenzin Gyatso est la source d’inspiration pour notre travail.

Les principes

C’est fondamental le respect de la vie, la compassion pour la souffrance d’autrui, la loi de cause-effet, l’interdépendance de tous les phénomènes et la méditation.

Différentes formes de méditation sont présentes dans la culture bouddhiste.
Méditation signifie familiariser son esprit avec des exercices qui tendent à apaiser;  conduire l’esprit et les pensées que nous, d’habitude, laissons libres de se promener.

Avec différentes techniques qu’il faut pratiqué jour par jours, nous sommes capables de mieux contrôler nos états d’âme, de prêter attention aux pensées qui nous produisons, jetant ainsi les bases d’un avenir plus conscient.

Importance de la conscience.

L’engagement pour une vie plus consciente est un aspect fondamental du bouddhisme.
L’écologie qui nous rapproche à la Terre et à l’environnement dans lequel nous vivons; la compassion envers toutes formes de vie;
partager avec ceux qui sont moins fortunés que nous, sont des ideaux que nous devons rendre réels, auxquels nous nous rapprochons de plus en plus.

Être végétariens

Le végétarisme est une voie à suivre, jour après jour, à la recherche de nouvelles recettes, avec la connaissance des aliments sains ou nuisibles, avec la connaissance des énormes dégâts écologiques causés par les élevages industriels.
La souffrance endurée par les animaux affecte les hommes et l’environnement. Les dommages causés par une alimentation riche en viande sont rapportés par plusieurs livres, dont nous recommandons The China Study de T. Colin Campbell, Thomas M. Campbell.

Prise de conscience, c’est aussi …

L’alimentation n’est qu’un aspect de la conscience.
Toute activité humaine est réévaluée à la lumière des causes qui la produisent et des effets qu’elle a sur l’environnement, à partir de ce que nous achetons, des matières premières que nous utilisons, les polluants, le gaspillage de l’eau, etc.
Entre autres, nous voulons vous suggérer le livre de Edgar Morin « La voie: pour l’avenir de l’humanité ».
Nous voulons aussi essayer de réaliser la pensée d’Ivan Illich sur la convivialité.

L’auto-production est un autre aspect important de notre vie: travailler dans le potager, planter des arbres et des plantes à la planification de la biodiversité, la cuisson du pain dans un four au feu de bois fait à base de farine biologique, réduire la consommation à la recherche de solutions alternatives, l’épargne d’énergie dans la mesure du possible.
Là aussi, c’est un chemin que l’on apprend chaque jour au fur à mesure que l’on trouve des nouvelles solutions.

Culture Rasta, culture multiéthnique

La Barma Grande est née dans une société multiéthnique, avec des artistes de tous pays, qui ont des idéaux et des religions de toutes sortes.
Nous aimons vivre avec tout le monde, tout en respectant chaque culture, la tradition et la pensée religieuse. Pour cette raison, il est important de connaître les gens et leurs styles de vie.
C’est incroyable de voir à quel point il est facile de s’entendre avec les gens de partout dans le monde si vous les approchez avec un esprit ouvert et convivial.
Cela a été notre expérience en Jamaïque dans le Nyabinghi Centre à Ocho Rios, où nous avons rencontré des rastaman, des gens très sympas et directs. En cette occasion nous avons constaté que nous avons beaucoup de points en commun.
Beaucoup d’entre eux sont végétaliens, à la seule exception du miel, il y a aussi des végétarien crudivores; ils ont un contact étroit avec la nature, une bonne connaissance du système capitaliste, il cherchent d’y rester à l’extérieur autant que possible.
Ils utilisent la musique comme instrument de méditation et de soins parce qu’ils savent  la connexion entre le corps et l’esprit.